vladimir mitz

vladimir mitz
morning preop

mercredi 2 mai 2018

rides du lion et du front: les enlever sans botox est il possible?

il existe des cas où les patients se refusent à utiliser les formidables propriétés du botox pour obtenir un front lisse et se débarasser des rides du lion et des rides horizontales du front;
Techniquement, il est possible de les aider par la section du muscle frontal , et l'ablation des muscles corrugators qui entrainent par hypercontraction, ces rides léonines!
Ces  opérations , très populaires autrefois, soit par lifting frontal, soit mieux par endoscopie, peuvent être pratiquées par des techniques mini-invasives (3 petites incisions dans le cuir chevelu!)
J'avais développé à cet effet des instruments spéciaux qui sont toujours efficaces!
on réalise ainsi un quasi lifting frontal "endoscopique" sans endoscopie, c'est à dire sans avoir besoin des instruments lourds et encombrants de l'endoscopuie elle même;
Le proncipe de cette opération astucieuse et légère repose sur l'antagonisme musculaire entre les muscles  frontal et occipital, qui'il faut libérer et privilégier; le dessin du principe et des résultats se voient ci dessous:
en sectionant le muscle frontal, le front devient lisse par ation inverse du muscle occipital qui tire vers l'arrière et déolisse le front!

les instruments que j'ai mis au point dont la "canne de golf "de Marchac qui m'a inspiré en position 2!


patiente au front ridé avant
la même patiente 2 mois après l'opération


mercredi 25 avril 2018

un site méconnu mais utile!

voici un site d'infos utile en cas de problèmes post opéeartoires d'une chirurgie esthétique!!
cliquez sur:http://sos-chirurgieesthetique.com/

mardi 27 mars 2018

accepter ses seins tombants?

La  blogueuse anglaise Chidera Eggerue  pousse ses fans à accepter une poitrine tombante et  refuser un acte de chirurgie esthétique 
jugé humiliant!
mais voilà.... toutes  les patientes n'ont pas son courage mental, et des charmes autres capables 
de faire passer ce qui n'est qu'une
 déformation localisée qui ne déplait pas tant que cela aux hommes, mais un signe évident de
 distension des fibres élastiques mammaires localisées!
donc bravo pour ce courage affiché,  mais je doute que ce mouvement de passionarias mammaires 
aux seins écroulés n'engrange 
une majorité de suiveuses épanouies...
Je rappelle que l'opération évaluée après donne 95% d'évaluation positives, 
et la mention"j'ai retrouvé mon assurance au quotidien!"

dimanche 4 mars 2018

le mégapubis, une déformation corporelle méconnue






Le  mégapubis est une déformation corporelle un peu méconnue; elle affecte certaines patientes trop grosses, et accompagne des déformartions associées de la silhouette;:ventre,cuisses, bras, fesses, etc...
la présence d'un mégapubis excessif est gênante fonctionnellement, et esthétiquement;
la cause anatomique en est l'accumulation d'adipocytes au sein de logettes fibreuses qui se gonflent progressivement;
la solution thérapeutique passe par une liposuccion à répéter parfois, et plus rarement par une réduction chirurgicale avec une cicactrice placée dans le territoire d'une incision de césarienne basse.

samedi 27 janvier 2018

emission radio bfm du 26 janvier 2018

Vladimir Mitz, chirurgien esthétique et auteur de "Chirurgie esthétique pour ou contre" (Ed. Flammarion) était l'invité de "M comme Maïtena" ce vendredi 26 janvier. Il nous éclaire sur le rapport étroit que peuvent entretenir les jeunes et la chirurgie esthétique. Les demandes de patients en chirurgie esthétique interviennent de plus en plus tôt. Pour Vladimir Mitz, il est nécessaire que le chirurgien endosse le rôle de conseiller pour guider au mieux les jeunes et leur famille. "On doit savoir dire non mais il faut expliquer pourquoi on dit non" Pour lui, avant d’avoir atteint la majorité, le "consensus familial" est indispensable. Parents comme enfant doivent comprendre les craintes et les besoins de chacun. 

  un article deRMC télé au cours de l'émission maitena Biraben "M comme Maitena"

 "Il faut expliquer aux parents que la souffrance ne va pas s’atténuer (…) C’est notre rôle de professionnel de savoir ce qui peut s’améliorer et ce qui ne va pas bouger. Un exemple, un garçon de 15 ans qui vient avec des seins. Il ne supporte pas d’être sur la plage, il ne va pas faire de sport et il se renferme (…) Ce complexe, il est là et, selon nous, on peut opérer. Les oreilles décollées, on le sait, on les opère à partir de l’âge de 7 ans parce que les enfants se font traiter de ‘Dumbo’. Il faut entendre l'adolescent. Mais ça ne veut pas dire qu’il faut l’opérer à tous les coups. En tant que chirurgien, on a une mission, on doit savoir dire non mais il faut expliquer pourquoi on dit non". "Un défaut est vécu comme une griffure dans la vie" Mais parfois, lorsque le complexe est trop présent, la chirurgie esthétique devient le seul échappatoire. Sélectionné pour vous Hausse des décès liés à la cocaïne: "Il suffit d'appeler un numéro et ... "Un défaut est vécu comme une griffure dans la vie. C’est quelque chose qui devient très vite intolérable psychologiquement devant son miroir et qui affaiblit. C’est en cela que la chirurgie esthétique est thérapeutique parce que notre but n’est pas de transformer les gens en beau mais de leur enlever un complexe". "La beauté physique reste quelque chose que chaque individu a envie d’avoir" Les stars sont souvent considérées comme des modèles pour les jeunes candidats à la chirurgie esthétique. Or, celles-ci vont parfois trop loin et ne se contentent pas d’une amélioration physique mais optent plutôt pour une transformation. Le chirurgien doit donc être vigilant et différencier le réel mal-être et la coquetterie car tout ne se vaut pas, surtout à cet âge. "Une des pressions que l’on reçoit tous c’est le modèle des stars, aussi bien de la téléréalité que des stars qui sont très connues (…) Ressembler à une star, c’est quelque chose que toute jeune fille a envie, elle a envie d’être une starlette et le garçon a envie d’être un peu mannequin. La beauté physique reste quelque chose que chaque individu a envie d’avoir. Peut-être pas une beauté normée mais une beauté différente qu’il faut acquérir par soi-même".

mardi 16 janvier 2018

une émission récente!!sur le figaro.fr web télé: